La pyramide des besoins (fin)

le repos - besoins
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abraham Maslow était un psychologue américain du 20ème siècle. Je parle de lui car la pyramide, dont il est question dans cet article, est ce qui est le plus connu par le grand public. Petite histoire, ce n’est pas Maslow qui a créé cette pyramide mais ses successeurs lorsqu’ils appliquèrent la « hiérarchie des besoins » selon Maslow à l’entreprise.

Cet article fait suite à CELUI-CI.

 

La pyramide des vrais besoins

Précédemment, j’avais engagé ma vision sur les vrais besoins des humains. Ceux qu’on ne peut pas oublier sinon au risque de n’être qu’une partie de soi. Le corps de l’être humain doit donc non seulement recevoir de la nourriture et de l’eau pour survivre, mais il a aussi besoin de respirer, de dormir, d’évacuer les résidus etc. Rien de tout cela ne peut être mis de côté à aucun moment.

Dans un second temps, nous avons pu inclure l’aspect sécurité dans les besoins primaire de l’humain. Une sécurité qui induit la notion de confiance envers autrui. Également une notion d’appartenance à un groupe; que ce soit familial, amical ou de simple intérêt commun de se protéger mutuellement.

pyramide des besoins - maslow
Pyramide des besoins selon Nicolas © Nicolas HSK

 

Conclusion

Nous avons pu constater dans les précédents articles que les besoins basiques que l’on prête habituellement à l’être humain ne suffisent pas. Cette simplification utilisée dans les cours de marketing et de commerce n’a que pour seul objectif de simplifier la vision du monde. Ce ne serait pas une gêne si on avait alors conscience que c’est une petite introduction à la compréhension des besoins que nous avons. Or, ce n’est pas forcément de cette façon que sont perçus les besoins des humains.

Je ne pourrais déterminer si la « pyramide de Maslow », qui n’est pas la sienne, est à l’origine de cette vision étriquée ou si elle n’est que la représentation de notre vision. L’œuf est-il venu avant la poule ? Quoi qu’il en soit, et pour résumer cette réflexion, il y a bien des choses à remanier dans cette hiérarchisation pour que notre vision de la vie et du monde soit différente.

 

Résumé

Les besoins physiologiques sont les premiers besoins nécessaires à notre survie à court terme. La respiration d’abord, la soif ensuite. Le repos et la faim s’en suivent. Concernant l’abri et la chaleur, ne pourrait-on pas les faire passer à « l’étape suivante » qui est la sécurité ? Possible, je pense que cela se réfère davantage à de la sécurité.

La soif et la faim sont deux besoins que nous répondons de façon consciente, en choisissant ce qu’on boit et mange. La respiration et le repos se font si naturellement que nous n’en avons pas toujours conscience. Notre corps respire sans devoir y penser et nous dormons automatiquement chaque nuit; tant bien que mal parfois, certes. Ces 4 besoins sont cependant assouvis de manière désordonnée la plupart du temps.

méditation - besoins
© Nicolas HSK tous droits réservés

Nous respirons n’importe comment comme nous mangeons n’importe quoi. Bien sûr, nous faisons tous des efforts d’une manière ou d’une autre, mais je reste plutôt persuadé que nous pourrions largement mieux faire. On peut, par exemple, améliorer les effets de la respiration sur notre corps. Il en est de même pour la soif et le repos : se reposer ne signifie pas dormir. Pas seulement en tout cas. Et on peut apprendre à se reposer autrement qu’en dormant. La méditation est d’ailleurs une pratique qui aide à mieux respirer et qui permet de se reposer autrement (en savoir plus).

 

Mot de la fin

Il me semble très important de savoir répondre au mieux à ces besoins. Cela fait, nous serons d’autant plus capables de répondre aux autres besoins : sécurité, appartenance, amour, estime de soi, développement personnel. Je ne prétends pas qu’il faille cloisonner chaque besoin, mais qu’il faille ne rien oublier.

Nous avons pris de mauvaises habitudes, malgré nous souvent, cependant que nous avons devant nous des choix qui se proposent. Le choix que j’ai pris est de répondre au mieux à chaque besoin. De changer mes mauvaises habitudes (en savoir plus). Maintenant que vous avez pu avoir un aperçu, j’espère assez clair, sur ces besoins oubliés, vous pouvez participer à votre propre amélioration !

 

Je vous offre une sorte de carte des routes à suivre et si nous empruntions ces chemins ensemble ?

Dans ce blog, vous pourrez trouver des réponses à certaines de vos questions. Des aides pour réapprendre à se reposer, apprendre à méditer, changer ses habitudes etc.

Je ferais en sorte de ne pas oublier de poser des liens pour vous aiguiller, mais le plus facile reste à chercher grâce à la barre de recherche 😉

 

Nicolas HSK

 


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.