Miracle Morning – Votre future situation

choisir sa future situation
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Votre situation actuelle dépend de l’individu que vous étiez, mais votre future situation est entièrement conditionnée par l’individu que vous avez décidé d’être à partir de maintenant. »

Miracle Morning, Hal Elrod, p.251-252 / p.213)

La première phrase de sa conclusion résume plutôt bien l’ensemble de sa pensée, ainsi que la mienne. Notre « future situation » dépend de ce que nous avons « décidé d’être », autrement dit, elle dépend de nos choix. Qui n’a jamais pris comme prétexte, parfois justifiée certes, « je n’ai pas eu le choix » ? Ou, pire, « je n’ai pas le choix ! »

Dans le premier cas, remord ou regret, c’est déjà du passé, on ne peut pas revenir dessus. Sinon, de prendre maintenant la direction qui aurait déjà dû être prise. Il n’est jamais trop tard !

 

Faire ce que l’on veut de sa vie

Ce « je n’ai pas le choix » est abominable ! Êtes-vous attaché à un poteau au fond d’une cave sans possibilité d’agir ? Quand on a cette impression de ne pas avoir de choix, c’est notre esprit qui est dans une cage située au sous-sol, doublement verrouillée, pas notre corps. Croyez-le ou non, mais dites-vous que nous nous avons toujours le choix.

Parfois oui, nos choix sont restreints, mais voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein nous rend défaitiste. Au point même de finalement croire ne pas avoir le choix. En réalité, chaque instant est l’occasion de faire autrement que ce que nos – mauvaises – habitudes nous dictent de faire. En particulier, nos peurs.

Nos craintes restreignent le champ des possibles, alors que « le courage c’est d’affronter ses craintes » (Nelson Mandela).

 

Choisir sa future situation

Là, en ce moment même où j’écris ces lignes, je risque de me mettre en retard si je me lance emporter par cette notion des choix. Ce champ des possibles que l’on sous-estime bien trop souvent. Tant pis, j’en ai fait le choix et j’en assume les conséquences, voilà tout. Sans mentir, en cherchant des excuses – fausses, je répondrais à qui me le demandera que j’ai été inspiré.

choisir sa future situation

Et puis, finalement au moment où une personne aura fait son choix de me demander cela, peut-être répondrais-je un truc du genre « et alors ? » ou « ça arrive ». Quelle importance ? Je veux dire, pourquoi se restreindre à toujours répondre de la même manière juste par habitude ? Vous avez toujours le choix, à chaque seconde qui passe. Pour éviter ce retard, j’aurais pu me lever plus tôt, mais non. Je peux laisser mes affaires en plan sur la table du séjour et partir comme ça mal habillé. Et pourquoi pas ?

Je suis persuadé qu’il vous ait déjà arrivé, plus d’une fois même, de vous laisser conduire par votre humeur du moment plutôt que par vos habitudes, non ? Un exemple : donner une réponse qui sort droit de votre cœur alors que les convenances sociales habituelles vous exhortent de parler autrement, et de vous retrouver, par la suite, surpris par vous-même. Une surprise qui vous soulage, la plupart du temps (« et puis zut, il fallait que ça sorte »). Ou vous rend un honteux, ça arrive. Quand on choisit soi-même de faire ce type de choix, notre vie n’en ressort que meilleure.

 

Nous avons toujours le choix

Ce n’est pas pour provoquer que j’avance cela. Si ça provoque tant pis, ou tant mieux selon le point de vue. Du moment que ça fait réagir c’est déjà pas mal je me dis. J’aurais pu choisir de ne jamais créer ce blog. Ni même de ne jamais commencer un carnet de note sur ce bouquin Miracle Morning. Mais je l’ai fait par choix.

Même si parfois cette impression d’être enfermé dans une cave persiste, consciemment et chaque jour je fais le choix d’ouvrir la porte de cette cave. De m’échapper pour tenter de prendre en main ma vie. Il est évident que beaucoup de choses, de gens, circonstances et j’en passe, peuvent nous freiner un peu ou beaucoup. Mais je persiste malgré tout à faire mes choix.

Tout cela parce que je ne souhaite pas refaire les mêmes erreurs du passé. Je ne souhaite pas revivre ce que j’ai vécu, mais si je le vis encore par moment aujourd’hui. Je dois avouer une chose : je ne suis pas du tout sûr d’avoir réussi à franchir la porte de la cave. Mais je ne suis plus dans la cage, je ne suis plus enchaîné au poteau, car j’ai choisi de m’en sortir. En prenant le chemin vers cette porte. Si proche et pourtant si loin en même temps.

 

Ma future situation

Si ma situation actuelle n’est pas encore la meilleure espérée – je n’aurais jamais cru connaître cette situation, celle de demain m’appartient. Elle m’appartient grâce aux choix que je prends et que je prendrai. Alors je ne m’inquiète plus autant du lendemain. Du « que sera demain si…« , de « que sera ma vie si… », de « que me dira mon patron si… »

Faites vos choix en fonction de vos réels besoins, de vos réels envies. (Re)Prenez votre vie en pleine main pour devenir l’individu que vous souhaitez être. Faire ce que vous souhaitez au plus profond de vous-même.

Bon courage !!

 

Nicolas HSK

 

miracle morning

Si vous voulez lire ce livre vous aussi, vous pouvez le commander sur le site de la :

fnac


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.