Miracle Morning – De la qualité de nos habitudes

Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On dit que notre qualité de vie dépend de la qualité de nos habitudes. Si une personne a une vie réussie, c’est qu’elle a mis en place des habitudes lui ayant permis de créer et de maintenir ce niveau de succès. »

(Miracle Morning, Hal Elrod, p.218 / p.185)

Je serais tenter de répondre à l’auteur que la répétition d’habitudes entrant en pleine adéquation avec le but recherché, comme le succès, est forcément ce qu’il y a de mieux à faire.

 

Les bonnes résolutions ne règlent pas tout

 

Mais c’est une étape cruciale pour se sentir mieux. Plus encore si l’on souhaite sortir d’une dépression par exemple. Cependant, ce n’est pas pour autant une panacée, car se décider pour une bonne résolution ne suffit pas. La résolution doit devenir une habitude. En effet, si nous souhaitons nous améliorer, dans le sens de mettre en exergue nos qualités et compétences, il est nécessaire de regarder l’ensemble.

Prenons une image. L’hiver vient, les marcheurs blancs trépignent d’impatience devant leurs boutiques préférées pour se procurer la plus belle doudoune de leur vie. Quelle bonne habitude que de se prémunir contre le froid ! Oh ce froid de dehors ! C’est arrivé d’un coup c’est incroyable, « je passerai pas l’hiver »… Puis, en plein hiver, il nous arrive de sortir sans notre super doudoune. Le marcheur blanc revient avec un stalactite au bout de son nez… suivi d’un bon Aaatchoum !

Une autre image. Ce n’est pas en portant plus de vêtements encore que l’on évitera d’attraper froid. Bien se vêtir est une très bonne habitude à prendre, puisqu’en adéquation complète avec la saison hivernale. Mais cela suffit-il pour se prémunir d’un vilain rhume ?…

 

Au fait, résolution ou habitude ?

 

Combien de bonnes résolutions de début d’année avez-vous mené à terme dans votre vie ? Comme j’en avais déjà parlé dans un précédent article (Que valons-nous vraiment?) le début de l’année n’est pas forcément le meilleur moment pour cela.

Le choix d’opter pour une nouvelle et bonne habitude à intégrer dans notre vie est important. Ce n’est pas une réflexion à prendre à la légère si l’on souhaite en garantir un résultat positif. A l’opposé d’une résolution, un excellent terme mais trop banalisé, qui n’inspire que les défaites du passé. Choisir précieusement ses nouvelles bonnes habitudes est doublement positif. C’est positif pour notre satisfaction de réussite comme notre satisfaction de mieux-être.

 

Choisir ses nouvelles bonnes habitudes

 

Habitudes à forger
@Pixabay

Je dirais que le choix devrait être conduit par ce qu’il nous ferait le plus de bien. Un sentiment de bien être qui ne peut plus attendre. Vous aurez ainsi certainement plus de raison de continuer et de persister à maintenir votre nouvelle bonne habitude. La réussite et la satisfaction qui va avec ne seront que plus motivant.

Il ne faut pas se leurrer, adopter une nouvelle habitude au point qu’elle devienne inconsciemment automatique demande du temps et des efforts. C’est exactement pour cette raison que l’on sèche totalement question résolution de début d’année…

Pour que cette routine colle à notre personne il faut faire preuve de patience et d’acharnement. C’est un peu comme l’adage qui dit : « c’est en forgeant qu’on devient forgeron« . Je rajouterais même « c’est en forgeant longuement qu’on devient un bon forgeron« . Vous comprenez à quel point le choix d’une nouvelle habitude devient important ?

Pour les non convaincus, ça ne serait tardé, dites-vous qu’il faut à minima 30 jours sans interruption pour que notre corps et notre esprit adoptent une nouvelle habitude. 60 jours pour qu’elle devienne quasi-automatique. Et pratiquement une année pour que ce soit totalement automatique au point qu’on n’y prête plus aucune attention. C’est comme arrêter de fumer !

« Je ne vais choisir n’importe quoi alors… » Je ne vous le fais pas dire ! 🙂

 

Quand commencer son parcours d’adoption ?

 

Se poser la question revient, le plus souvent, à vouloir procrastiner. C’est exactement comme se dire : « là c’est bon, je commence dès le 1er du mois ! », « oh ça oui je commence dès demain ! »… C’est de remettre au lendemain. Est-ce la meilleure façon ? « NOOON ! » Merci ! Effectivement, procrastiner* n’aide en rien, au contraire. Si on y réfléchit, quand on se dit le demain, le lundi, le 1er du mois, c’est tous les jours en fait, non ? Alors pourquoi pas commencer tout de suite ?

« Maintenant ? mais je n’ai pas temps là ! » Parce que vous faites quoi là, tout de suite ? Vous lisez ces lignes pas vrai ? Bon, c’est déjà une bonne habitude :p

Plus sérieusement, si en parcourant ces quelques lignes, il vous est venu à l’esprit la moindre volonté, idée ou même regret (du genre « c’est vrai que je pourrais… »), alors foncez ! Ne vous préoccupez pas de lire la suite. L’article ne disparaîtra pas, votre volonté elle, pourrait disparaître en revanche… L’idée qui vient de vous traverser l’esprit est certainement celle qui vous fera le plus de bien !

 

Suite de l’article prochainement…

 

Nicolas HSK

 


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.