Miracle Morning – Les affirmations positives 2

affirmations positives
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 12
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages

Les affirmations doivent être exclusivement positives, aucune négation ne doit être utilisée.

 

Affirmations positives par opposition aux affirmations négatives

Jusqu’à ce matin encore (je précise que ces écrits datent de juin 2017) je me disais « je suis nul ». Combien de fois je me suis répété « je suis une grosse merde » ? Je sais que cela peut être choquant mais, en effet, c’est ce que je pense de moi. (moins aujourd’hui)

Si c’est encore possible, je pourrais vous choquer davantage en vous affirmant que je me suis répété cette phrase plusieurs fois par jour. Aussi souvent que possible. Plusieurs jours par semaine je dirais même. Depuis des années. Sans pourtant prétendre la répéter « tous les jours« . Ce serait faux. (ça renvoie à ce que je disais dans l’article le premier article Les affirmations positives).

S'affirmer sous la tempête
© Jalila Dahane

La bêtise même de ce type d’affirmation horrible, car dévalorisant au possible, suffit à elle-même à ne pas pousser plus loin le sens absurde d’une affirmation négative. Car oui c’est complètement absurde de notre part de nous dire à nous-même que nous sommes « nuls », « bêtes », « moches », « trop gros », « trop maigre »

Il y a déjà ces autres qui nous pourrissent la vie à nous dire ces choses alors pourquoi doit-on en rajouter une autre bonne couche de « je suis une merde » ! ?

Le « je suis une grosse merde«  a tellement fait corps avec mon estime de moi que je dois dorénavant lutter pour utiliser une affirmation positive au moins aussi frappante. C’est ce que vous devrez faire également.

 

Comment j’ai construit mes affirmations positives

La question est primordiale car j’ai un esprit trop mal structuré. Il est donc nécessaire pour moi d’avoir un fil d’Ariane à suivre dans les méandres de mon esprit. Pour cela, je vais tout d’abord suivre les deux premières étapes qu’explique l’auteur Hal Elrod dans son Miracle Morning. Ces étapes sont tirées de sa « procédure très simple en 5 étapes pour créer vos affirmations. » (p.151)

 

« Étape 1 : que souhaitez-vous réellement ? »

Il est plus que nécessaire de se poser cette question. Je dirais même que nous devrions tous nous la poser pour chaque chose que nous nous apprêtons à faire. Même lorsqu’on part sur de bonnes bases – sans soucis psycho-sociaux, la question reste intéressante pour optimiser ses activités par exemple.

affirmations
Affirmez-vous ! © Nicolas HSK

Cette question « que souhaitons-nous réellement » est donc primordiale pour les uns et vitale pour d’autres. Pour ma part, la chose la plus urgente avait été de reprendre confiance en moi. Ma confiance ne pouvait se gagner qu’en amoindrissant mon anxiété et ma dépression. Je devais leur donner moins de poids. C’est ce que je souhaitais réellement.

Dans cet objectif de restructuration positive, une affirmation devrait être mise à l’écrit pour lui donner plus de corps. Une affirmation écrite a plus d’impact, tel un contrat.

On peut faire le travail peu à peu, par domaine. Cependant, me concernant je prévois que cela me demandera des années de travail. Honnêtement, cela ne me dérangera aucunement du moment que j’en ressors du positif.

« Une affirmation écrite a pour but de programmer dans votre esprit les croyances, attitudes, comportement et habitudes« , pour devenir qui on veut je rajouterais.

 

Pourquoi une affirmation ?

« Étape 2 : pourquoi souhaitez-vous cela ? »

Le fait de se poser cette question peut paraître bizarre ou inutile. En réalité, elle est importante pour donner du sens à ce que nous souhaitons réellement. Personnellement je souhaite que mon anxiété disparaisse totalement.

Pourquoi ? Déjà, parce que j’ai fait le choix de bannir cette saleté de ma vie. L’anxiété me pourrie mon quotidien. Rien que par le fait de devoir prendre des médicaments pour réduire les effets de mon anxiété est anxiogène en soi. Parce qu’aussi je veux vivre chaque heure, chaque seconde de ma vie pleinement sans être gêné par une angoisse saisissante.

Pire, une crise de panique peut partir d’un rien, d’un déclencheur anodin pour quiconque. Parce que vivre dans une anxiété quasi-permanente est un enfer !

Vous voyez, là tout de suite, le simple fait d’écrire ces mots me réconforte et me donne de la force pour affirmer définitivement mon affirmation positive ! Les mots ont bien plus de force qu’on ne peut l’imaginer, et une force plus grande encore lorsqu’ils sont écrits.

 

La construction de mes premières affirmations positives

Voici les premières affirmations positives que j’ai choisies en adoptant les deux première étapes précitées :

  • Santé :
    • Perdre anxiété et dépression, pour plus de liberté. Pour faire et concrétiser mes projets.
  • État d’esprit :
    • Avoir plus de confiance en moi, pour savoir surmonter les obstacles, les vrais obstacles, pas ceux générés par mes craintes.
  • Émotions :
    • Garder mon calme en toute circonstance, pour éviter de dire des choses blessantes. L’énervement se retourne contre soi.
  • Spiritualité :
    • Garder la foi et la confiance en toute circonstance, car c’est la vérité.
  • Estime de soi :
    • Écrire une affirmation totalement opposée à « je suis une merde », car ce n’est pas du tout le cas.

A partir de tout ceci, j’ai tenté des phrases, à plusieurs reprises. Je pensais que j’allais galéré longtemps à trouver les bonnes phrases…

 

Ma première affirmation positive

…mais finalement j’ai ce mini discours à lire et à relire, tous les matins, à chaque instant qui sera nécessaire, et c’était bien plus facile que je ne le pensais !


Je suis quelqu’un de bien, quelqu’un de vraiment bien. Mon anxiété et ma dépression disparaissent peu à peu. Cela me donne plus de liberté pour faire et concrétiser mes projets.

Je peux me faire confiance. Je suis capable de surmonter les obstacles en faisant disparaître mes craintes.

Je suis quelqu’un de bien, je garde mon calme en toute circonstance car c’est aussi pour mon bien.

J’ai le droit d’être protégé par Jésus car je suis quelqu’un qui cherche le bien. Je peux garder la foi et la confiance en Dieu car Il veillera toujours sur moi.


 

« Conclusion »

Cette dernière phrase peut éventuellement rebuter certains d’entre vous. Les non croyants, ou ceux qui pratiquent une autre religion.

Pour vous tous, de cette dernière affirmation, retenez simplement le fait que ma foi m’a souvent conduit à me poser des questions sur le fait de savoir si je méritais oui ou non l’attention du Créateur.

Après, que l’on prie Bouddha, Krishna ou une autre divinité est-ce réellement le plus important en tant qu’humain ? Peu importe que l’on suive les lois d’autres textes sacrés que la Bible, ou tout simplement que l’on « prie le ciel » de bien vouloir nous aider.

Peu importe, je pense que les croyants me comprendront d’une manière ou d’une autre, car lorsque l’on se place sous « quelque chose » de plus grand que nous, on peut être amené à se poser cette question de légitimité d’existence. De même que plein d’autres questions. Je suis chrétien catholique cela fait partie de ma vie, d’autres peuvent se sentir attirer par ce « quelque chose« , à travers l’Islam, le Judaïsme, le Bouddhisme, le Brahmanisme…

Alors, quelque soit le chemin que vous prenez pour répondre à cette attraction, sachez que cela ne peut que vous aider à aller mieux.

 

Enfin bref, je souhaite que vous puissiez au moins retenir le fait que les affirmations positives ont une force bien plus puissante que ce que l’on peut parfois penser.

Laissons les s’exprimer, tout simplement.

 

Nicolas HSK

 

*Petites modif apportées en catimini le 25/10/2017, puis là tout à l’heure le 28 décembre ^^

 

miracle morning

Si vous voulez lire ce livre vous aussi, vous pouvez le commander sur le site de la :

fnac


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 12
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.