Miracle Morning – Se concentrer sur le présent

podcast #2
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 8
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages

S’il y a bien une chose importante, c’est le présent.

« Notre subconscient est équipé d’un rétroviseur handicapant à travers lequel nous revivons et recréons en permanence notre passé. Nous croyons à tort que nous sommes toujours la personne que nous étions. En nous référant aux limites de notre passé, nous empêchons ainsi notre potentiel actuel de s’exprimer. »

(Miracle Morning, Hal  Elrod, p.78 / p.69)

Chaque jour, chaque moment présent, ne pas hésiter à réévaluer notre capacité du présent. Les projets prévus peuvent être revus si notre moi d’hier, ou de tout à l’heure, était dans de meilleurs dispositions psychologiques et physiques. L’adaptation au moment présent prime sur le projet et l’objectif prévu. De là, aucun regret ne peut exister.

 

Le risque de l’insatisfaction

un présent : fleur de mon quartier
C’est en restant présent que j’ai remarqué cette fleur © Nicolas HSK

Si nous vivons le présent « en fonction des limites fixées par nos expériences passées », nous sommes dans le risque de créer des regrets, de l’insatisfaction, puisque nous nous exposons au risque de ne pas atteindre l’objectif fixé au préalable.

N’oubliez pas que lorsque vous planifiez une activité, vous la planifiez en fonction des envies et des besoins qui appartiennent à l’instant où vous la planifiez. Il en est de même pour nos capacités physiques et psychologiques. C’est ce qui peut nous mettre en position de dévalorisation si nous ne parvenons pas à terminer l’activité prévue il y a quelques jours, quelques semaines ou quelques mois.

De ce fait, il est tout à fait simple de comprendre que plus loin dans le temps se situe l’activité prévue, plus grande est la probabilité de ne pas à atteindre l’objectif recherché initialement. Et l’objectif le plus souvent recherché, quelque soit l’activité, est la satisfaction d’une réussite remarquable.

 

Un exemple :

Quand je prévois quelques jours dans un chalet en Corrèze, j’imagine déjà tout ce que j’y ferais.  comme tout ce que je n’y ferais pas afin de m’éloigner de mon quotidien train-train. Si je le prévois 6 mois à l’avance, mes attentes ne seront pas les mêmes que si je le prévois pour le lendemain. Le résultat qui découlera de cette activité ne sera pas du tout le même, parce que je ne sais pas du tout dans quel état d’esprit je serais dans 6 mois, ni même si j’en aurais la capacité physique.

Déjà pour le lendemain je me pose la question de savoir comment je me sentirais… (une question que je ne me pose heureusement plus grâce à ma lecture de Miracle Morning).

 

S’adapter en fonction du présent

Contrairement au passé, qu’il soit lointain ou proche, si nous nouvelles limites sont différentes nous devons simplement nous y adapter. Selon la situation présente et les possibilités du moment, on doit modifier la priorisation de nos objectifs. Et ce, que nos nouvelles limites soient supérieures ou inversement inférieures à celles du passé. De ce fait, on assure davantage la satisfaction à tirer de l’activité :

 

  • Je suis en meilleure forme que prévu, je ferais les choses que je ne pensais pas pouvoir faire ;
  • Ma forme est moindre que souhaitée, je ferais l’essentiel pour me combler au maximum. J’occuperais ainsi le temps récupérer pour me ressourcer.

 

Je vous assure que vous obtiendrez un résultat complètement différent selon vos choix. Vous appréhenderez votre vie différemment si vous choisissez de la mener en fonction du présent.

 

Nicolas HSK

 

miracle morning
 
 

Si vous voulez lire ce livre vous aussi, vous pouvez le commander sur le site de la :

fnac
 


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 8
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.