L’influence du Tai Chi sur moi

l'influence du tai chi sur moi
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’influence du Tai Chi sur moi, voici un tout nouveau registre ! C’est pourtant une chose que je pratique depuis plus de deux ans. Le Tai Chi est même le premier pas que j’ai fait vers le bien-être. Il reste cependant un sport trop méconnu à mon goût. Le commun des mortels ne connaît pas les différents bienfaits que peut apporter cet art martial.

Oui, le tai chi chuan est irrévocablement un art martial ! Cela vous étonne ? J’avoue avoir été étonné de constater à quel point ce sport pouvait être si dangereux ! J’en ajoute un peu je l’avoue. Mais il reste vrai que cet art chinois fait partie de la liste des arts de combat.

 

Qu’est-ce que le tai chi chuan ?

太极拳 est le nom de cet art en chinois simplifié. L’objectif principal du tai chi chuan est de (re)trouver un équilibre intérieur grâce à un travail sur le chi (ou encore qi). Le chi étant une « énergie » que nous « possédons » en nous. Elle est même considérée comme étant une force ayant participé à la construction de notre univers; existant ainsi dans tout l’univers. Si nous poussons un peu plus loin le principe de cette énergie extraordinaire, nous ne la possédons en réalité pas car nous sommes issus de chi. Tout étant constitué de chi.

Je vous accorde que l’explication, qui est non officielle et discutée depuis des siècles, peut laisser pantois. Ce qu’il faut surtout retenir de ce qu’est le tai chi chuan, est l’importance que ses pratiquants donnent à un recentrage sur soi. On part, premièrement, du principe que cette énergie est naturellement en nous. Deuxièmement, la nature a fait que nous ayons une conscience, une capacité de réflexion. De ce fait, nous avons la possibilité d’interagir avec le chi de manière consciente.

Cette capacité de réflexion est par ailleurs considérée comme source de nos conflits intérieurs; comme extérieurs cela dit. Nous pensons trop facilement que nous pouvons contrôler les choses, notamment son corps…

 

Préambule à la pratique

Or, ce que nous avons pris l’habitude de contrôler, au niveau de notre corps, ce sont des muscles, des tendons, des os dédiés à notre activité d’humain moderne. Quand je parle d’humain moderne, je ne fais pas référence à notre technologie. Je parle plutôt de cet humain capable de livrer des guerres pour imposer sa pensée. Un phénomène qui existe depuis notre prise de conscience de notre capacité de penser; ce qui nous différencie des animaux. L’humain est donc en proie à des guerres contre d’autres humains, mais aussi contre lui-même.

Par conséquent, autant nous avons ce chi en nous, autant nous sommes capables à la fois de créer un déséquilibre et un équilibre. En sachant qu’un déséquilibre interne entraîne forcément un déséquilibre externe, et inversement. Notre conscience devient dès lors une arme à double tranchant.

tai chi
Guillaume Large de Libourne (photo Stéphane Klein)

 

Pratiquer le tai chi

Pratiquer le tai chi revient donc à chercher l’équilibre entre le corps et l’esprit. Si nous ne faisions que cogiter pour équilibrer notre esprit, c’est notre corps qui en pâti. A l’inverse, si nous ne faisons que pratiquer des activités physiques, notre esprit s’assombrit. Le premier équilibre à trouver est donc dans la pratique des deux, et le tai chi le permet.

J’avais fait la connaissance du tai chi alors que j’étais étudiant. C’était intéressant et ça me rappelait mes cours de kung-fu du lycée. Mais je n’en avais fait qu’un seul cours. J’ai véritablement découvert le tai chi grâce à une association basée sur Libourne en Gironde. (et oui coup de pub ^^ Association JinGang de Libourne ! !). Et le coup de pub est très largement mérité car c’est un véritable maître en la matière. Guillaume Large est à la fois doux, ferme, ultra compétent et plus encore pédagogue. Il a certainement des défauts mais je me tais…

 

L’influence du tai chi sur moi

C’est simple, le tai chi m’a permis :

  1. Corriger ma position dorsale;
  2. Apprendre à respirer;
  3. M’ancrer dans le présent, l’instant qui passe;
  4. Renforcer l’ensemble de mes muscles (surtout les quadriceps !);
  5. Retrouver un certain équilibre dans l’ensemble de ma vie.
  6. etc. tant de choses finalement !

Je vais vous mettre un lien que VOILA où vous pouvez voir quelques mouvements, les premiers de ce qu’on appelle la première forme ancienne.

Je dois absolument ajouter à tout ceci que nous avons la chance en Gironde d’avoir une école de tai chi rattachée à l’école Chen du village Chenjiagou. En Chine évidemment. Le maître de mon maître est par conséquent le descendant et le représentant du tai chi style chen. Le berceau du plus ancien tai chi connu à ce jour. Il existe d’autres tai chi mais les origines ne sont pas encore historiquement vérifiées. Une histoire qui fait rêver qui plus est !

Partage d’une vidéo pour le plaisir ! ! Avec le représentant du style chen justement et à Libourne s’il vous plaît !

Nicolas HSK

 

Article connexe : Exercice du corps et de l’esprit


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.