Miracle Morning – Les affirmations positives

Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 17
  • 2
  • 3
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

Aujourd’hui, plus que hier je crois aux affirmations positives !

« Vos affirmations œuvrent alors à transformer vos pensées et vos sentiments de façon à surmonter vos croyances et comportements néfastes et à les remplacer par ceux qu’il faut pour réussir. »

(Miracle Morning, Hal Elrod, p.145/ p.125)

 

Comme le précise l’auteur plus en amont dans son livre, l’on a tendance à se sous-estimer et pire à s’auto-dénigrer, à s’auto-dévaloriser et ainsi entrer dans une tourmente négative qui ne peut que permettre l’accroissement de la déprime. La dépression est certainement, la plupart des cas j’ai l’impression du moins, la résultante d’une répétition intérieure de mots et de sentiments négatifs sur de nombreuses années (à ce moment précis je ne peux qu’avoir une pensée pour ma sœur qui m’a très récemment répété les mêmes choses auxquelles je pensais déjà il y a plusieurs semaines, comme quoi !…).

Cela prouve davantage encore que la dépression, du mot cliniquement utilisé par les professionnels de la santé, n’est pas une pathologie qui arrive d’un seul coup d’un seul comme pourrait le faire une grippe ou un rhume. (et cela va de même pour toutes les autres pathologies psychologiques comme l’anxiété par exemple).

 

Cessons les affirmations négatives, commençons les affirmations positives !

rejettons le négatif pour des affirmations posivites
STOP aux pensées négatives !

Ces mots négatifs que l’on se répète sans cesse, vous savez ces fameuses expressions du type : « je suis nul ! », « mais quel con ! », « je n’y arriverais jamais », « j’ai toujours été un idiot de toute façon », « les maths c’est pas pour moi ». Moi, j’allais encore plus loin en me répétant chaque matin sous ma douche, et je suis navré si ça peut choquer certain mais c’était la triste vérité : « je suis qu’une merde »; le pire, je me le répétais doucement à voix basse, lentement, à plusieurs reprises comme un toc tandis que l’eau coulait sur ma tête et le long du corps.

Pourquoi devons-nous être si durs envers nous-mêmes ? Sous prétexte qu’on aurait oublié quelque chose ? oublier de prendre son double de clef, nous obligeant à remonter chez soi ? est-ce si grave ? On se donne le droit d’être aussi dur envers soi parce qu’on pense que tous les autres, mais alors là vraiment tous les autres hein, sont meilleurs que nous pour faire telle ou telle chose ? Parce qu’on a redoublé en primaire et au collège, cela signifie qu’on est bête ? (Petite anecdote, beaucoup d’adultes surdoués ont connu des échecs scolaires… je n’invente rien du tout je vous assure, il y a de quoi lire sur le sujet d’ailleurs) Alors quoi ? on doit se laisser emporter par nos pensées négatives ?

Ce n’est pas parce qu’on pense être bête qu’on est bête ! Ce n’est pas parce qu’on vous dit que vous êtes nul que vous l’êtes ! Personne n’a le droit de vous juger, pas même vous ! AFFIRMATIONS POSITIVES !!

 

Remplaçons-les par des affirmations positives

affirmations positives est une beauté telle une fleur sauvage
@NicolasHSK

Je vous assure que rien ne peut justifier qu’on soit aussi dur que ça ! C’est tout simplement horrible que de penser être trop bête pour comprendre les maths, être incapable d’atteindre l’objectif qu’on nous a donné. J’ai conscience que je martèle les mêmes propos depuis quelques lignes, mais cela est tellement important pour notre bien être !

Donc, autant les mots négatifs nous dévalorisent au point, plus souvent qu’on le pense, de tomber dans la déprime avant de glisser naturellement vers la dépression, autant les phrases positives, les affirmations positives auront un impact ultra bé-né-fi-que. Cela me semble tout à fait logique, en fait, que les mots peuvent autant avoir un effet négatif qu’un effet bénéfique. Les premiers nous détruisent tandis que les autres nous rendent meilleurs. Les mots répétés intérieurement entraînant inexorablement « croyances et comportements » (H. Elrod), autant donc choisir des mots concluant sur des croyances et des comportements positifs !

L’exercice est donc on ne peut plus simple. Pour chaque affirmation négative que vous vous dites, remplacez-la aussitôt par son opposé :

C’est trop dur Je fais ce que je peux,

J’ai une mauvaise mémoire Je vais noter sur mon carnet,

Mais quel con ! J’aurais pu faire mieux,

J’ai toujours été un idiot Je vais apprendre petit à petit,

Je suis qu’une merde J’ai autant de valeur que les autres

 

Comme ça peut être un exercice tourné de cette façon :

Les maths c’est pas pour moi Sur quoi je me base pour me dire ça ?

 

 

Il est normal de demander de l’écoute et de l’aide

N’hésitez vraiment pas à laisser des commentaires sur ce blog, sur la page Facebook ou à m’écrire par mail (contact) si vous vous posez des questions. Et Dieu sait combien de questions vous vous posez ! Les réponses, on doit certes les trouver soi-même pour qu’elles aient une vraie valeur, mais vous avez obligatoirement besoin d’être accompagnés. Moi j’en ai besoin en tout cas, aujourd’hui encore, demain certainement encore et je n’ai plus aucune honte à demander de l’aide, à poser des questions. Même Plus encore si elles me semblent absurdes et/ou dénuées de sens !

 

Nicolas HSK

 

 

miracle morning

Si vous voulez lire ce livre vous aussi, vous pouvez le commander sur le site de la :

fnac


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 17
  • 2
  • 3
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

1 Commentaire

  1. Ping : Miracle Morning: résumé de la méthode - Pour un monde meilleur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.