Miracle Morning – Pourquoi changer ses habitudes ?

pourquoi changer ses habitudes
Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 3
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages

Nous avons précédemment vu qu’il était possible de changer ses habitudes en 30 jours. Puis nous avons vu que se concentrer sur le changement de certaines « mauvaises » habitudes en « bonnes » habitudes peut être salutaire. En lisant les pages du livre qui aborde ce sujet, une part de moi restait malgré tout sceptique. Jusqu’à arriver à la citation qui va suivre. Je sais maintenant pourquoi changer ses habitudes est important (les mauvaises, du moins celles qui ne nous aident pas à avancer).

Photo : Katheryn Winnick (Vikings la série)

 

« Vous aurez plus d’énergie, les idées plus claires et la motivation nécessaire pour vous rapprocher de vos rêves et objectifs les plus importants (surtout ceux dont vous retardez la réalisation depuis bien trop longtemps. »

(Miracle Morning, Hal Elrod, p.242 / p.205)

 

Ce sont des promesses, certes, mais je n’oublie pas qu’elles sont faites par un homme qui revient de très loin. Il ne devait plus marcher et avait perdu sa mémoire à court terme à la suite de son accident. Alors oui, je veux bien croire ce que dit ce bonhomme. Croire quand il proclame haut et fort qu’on a tous les capacités de faire ce qu’on veut de notre vie.

 

Pourquoi changer ses habitudes ?

Parce que nous pouvons tous réussir notre vie, c’est-à-dire atteindre et obtenir ce que nous voulons le plus profondément. Ce n’est donc pas automatiquement de l’argent, de la richesse matérielle. Bien que cela puisse en faire partie, c’est surtout une multitude de richesses que nous pouvons obtenir si nous y mettons les moyens.

lumière au bout du tunnel
Photo : Jalila Dahane

Pour cela nous devons bien nous y prendre. (note supplémentaire à la note originelle) Pour cela, à l’instant où j’écris cet article  je ne fais que suivre les conseils donnés par Hal Elrod dans son livre. D’autres livres m’inspirent déjà mais je ne les ai pas approfondis comme celui-ci pour l’heure. Alors, effectivement pour le moment je prends pour argent comptant les conseils du Miracle Morning. Car c’est un point d’ancrage pour moi. Et bien qu’Hal Elrod n’ait pas inventé le concept du 30 jours pour changer ses habitudes, ses mots m’aident à aller dans ce sens. C’est positif, c’est le principal.

(fin de note additionnelle)

 

L’urgence de changer ses habitudes

Je n’ai pas, heureusement, eu les mêmes soucis de santé que l’auteur de ce livre, mais je n’oublie pas – car je ne peux l’oublier – que mon ancienne vie m’a complètement détraqué. Au point de devenir un légume jouant toute la journée aux jeux vidéos. Je n’avais aucunement la force de faire autre chose. Ma femme faisait les courses seule car je ne pouvais pas supporter de voir autant de monde autour de moi. J’étais devenu anxieux au possible, angoissé par tout ce qui m’entourait, surpassé par le moindre évènement survenant. L’été 2016 a été un enfer, un véritable enfer. Pourtant, et malgré tout, je faisais de mon mieux pour garder un semblant de sourire devant ma mère en visite à la maison. Cela n’arrangeait en rien les choses puisque cette comédie m’épuisait plus encore.

Je jouais donc à la console durant la quasi totalité de la journée pour éviter d’imploser et de passer à l’acte pour mettre fin à mes jours. Cela avait duré des semaines avant que je ne puisse aller voir un psy, puis une assistante sociale etc. Huit mois après mon burnout j’avais cru aller mieux, alors j’ai arrêté, progressivement, mon traitement ainsi que mes visites chez le psychologue et le psychiatre.

J’avais repris ma bonne vieille habitude qui était de bondir sur la moindre petite occasion d’amélioration de ma forme.

 

Pourquoi changer ses habitudes bis ?

Sauf que, en réalité, c’était le contraire, mon état s’était empiré alors qu’à l’inverse, je montrais une bonne figure à mon entourage. Au fond de moi, je sentais le stress dû à mon anxiété permanente. Elle dirigeait ma vie. Mon humeur avec, souvent. Tout ceci est encore le cas aujourd’hui (janvier 2018), mais c’était bien pire il y a un an. Je passais du super bien au super mal dans la même journée.

Alors il était temps de changer certaines habitudes. Nous avons réussi à reprendre le dessus, juste un peu. Juste ce qu’il fallait pour reprendre notre souffle et ouvrir nos yeux. Nous valions bien plus que cela : deux personnes sans espoir. Nous avions le droit d’espérer autant que n’importe qui d’autre.

 

La première bonne habitude salutairepourquoi changer ses habitudes

Ce combat, nous devions le faire ensemble, sans personne à côté de nous. (ajout) Il nous fallait nous retirer du monde en quelque sorte. Pour nous retrouver. Chacun de son côté, elle et moi, puis ensemble, elle et moi. C’est à ce moment précis qu’elle commença à lire The Miracle Morning, tandis que j’étais encore un peu dans le marasme de mes pensées. Une quinzaine de jours après, ne sachant pas comment m’en sortir, alors que je constatais une amélioration chez ma tendre, j’entrepris de lire également ce livre. Puis j’ai rapidement pris des notes…

Ce fut ma première bonne habitude salutaire.

(ajout) Je dois impérativement reprendre le chemin des bonnes habitudes salutaires pour mon bien. Ce qui, indirectement, sera pour le bien de mon entourage. Pourquoi changer ses habitudes n’est plus une question que je me pose tant j’ai conscience de l’importance de se renouveler pour se sentir mieux.

 

Nicolas HSK

 

miracle morning

Si vous voulez lire ce livre vous aussi, vous pouvez le commander sur le site de la :

fnac


Ce blog ou cet article vous ont aidé ? Partagez !
  • 3
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.